SPSM Employabilité – Erasmus +

Améliorer les compétences et les pratiques des professionnels qui accompagnent vers et dans l’emploi des personnes vivant avec des troubles psychiques. 

NOUVEAUX BESOINS, NOUVELLES FORMATIONS : QUELLE EMPLOYABILITÉ DES USAGERS EN EUROPE ?

L’amélioration des compétences et des qualifications des professionnels représente un enjeu fort de formation en Santé Publique. Depuis les grandes réformes de la psychiatrie, la réduction du nombre de lits d’hôpital, et les progrès des neuroleptiques, les patients et usagers peuvent vivre dans leur famille ou indépendamment, et prétendre à une vie autonome et citoyenne ponctuée d’activités sociales et professionnelles. Le plan global d’action Santé Mentale 2013-2020 de l’OMS préconise « l’empowerment des usagers ».

Le projet repose sur l’amélioration des pratiques des professionnels du social qui accompagnent dans l’emploi ce public fragilisé dans son intégration professionnelle. Au niveau européen, leur qualification doit être adaptée à la nouvelle donne économique.

Outre des connaissances techniques, l’acquisition de compétences psycho-sociales est indispensable à ce public pour accéder et maintenir un emploi sur le 1er marché (c’est à dire un emploi en entreprise et non seulement en atelier protégé).

De leur côté, les travailleurs sociaux qui accompagnent ce public n’ont pas reçu habituellement de formation spécialisée dans l’insertion professionnelle des usagers. Pour être adaptée à l’environnement économique, les actions de formation nécessitent la prise en compte des réalités des entreprises dans un partenariat étroit, avec un réseau solide de chefs d’entreprises, de chefs d’équipe sensibilisés à la problématique de la santé mentale.

De plus, pour ces professionnels du social, il n’existe pas à ce jour de parcours modélisé, de guides de bonnes pratiques, pour faire face à un marché de l’emploi de plus en plus exigeant. Les cursus de formation des travailleurs sociaux risquent d’être rendus obsolètes, si une remise à niveau avec la conjoncture économique du marché de l’emploi n’est pas intégrée à leur formation initiale et continue.

Notre projet cherche à améliorer les qualifications parce que l’enjeu est important tant pour les usagers de la santé mentale que pour les structures sociales d’accompagnement vers l’emploi. Aujourd’hui, la situation économique et celle du marché de l’emploi se crispent : il y a des enjeux forts à rapprocher le triptyque « usagers, professionnels du social et entreprises ». Les usagers sont certes atteints de maladies psychiatriques, sans pour autant être dépourvus de diplômes ou de formations. Ils doivent pouvoir, comme les autres citoyens accéder à l’emploi.

Le projet s’appuie sur l’expertise d’un réseau compétent de partenaires de 5 pays : Roumanie, Suisse, France, Luxembourg et Belgique. Il est constitué de structures psycho-sociales spécialisées dans l’emploi, de centres de formations dans le handicap psychique, de centre de recherches et d’université, experts de ces domaines.

Les objectifs généraux du projet consistent à :

  • Recenser l’existant des 5 pays ;
  • Analyser les besoins du triptyque de 150 acteurs « usagers, professionnels du social et entreprises » pour développer l’employabilité professionnelle sur le 1er marché de l’emploi des personnes atteintes de troubles psychiques ;
  • Co-construire des référentiels de formation validés de compétences en un travail fédérateur, qui émanera de l’analyse des besoins réalisée avec tous les partenaires auxquels s’ajouteront des professionnels du social, des chefs d’équipe d’entreprises et des experts des 5 pays ;
  • Concevoir et réaliser 5 séminaires-pilotes de formation, pour 15 participants par pays soit 75 professionnels des 5 pays partenaires qui auront bénéficié de la formation pilote ;
  • Etablir des recommandations au niveau européen, transférables et accessibles, à la fois au niveau macro-politique et au micro-structurels (organisations de formation et universitaires).

Dans une démarche participative, notre projet produira des outils méthodologiques d’appui scientifique à :

  • L’analyse (grille d’entretien, d’audition, de focus group contenant les items et critères d’étude des besoins)
  • L’élaboration commune d’un référentiel de formation : outil fondateur et fédérateur
  • La conception et réalisation de modules de formation expérimentés dans les 5 pays : objectifs, contenus, modalités pédagogiques, intervenants, etc.
  • L’évaluation participative et négociée des actions pilotes de formation : co-réalisation d’outils quantitatifs et qualitatifs.

Ces outils seront téléchargeables sur un site internet de formation et d’information à distance.

Au final, ce projet novateur cherche à conduire un rapport de recommandations. Destiné à la Commission Européenne, à l’Organisation Mondiale de la Santé et aux Ministères de la Santé, de la Recherche, de la Formation d’adultes et aux Universités de chaque pays partenaire : ce rapport proposera la pérennité du projet par la mise en œuvre d’un Diplôme Universitaire Européen. Il sera à élaborer pour répondre aux besoins identifiés en matière de formation des professionnels du social pour le développement de l’employabilité des personnes atteintes de troubles psychiques.

Consultez la version anglaise, ici.
Consultez le site Sante Mentale Insertion